Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 08:49

Un magnifique ouvrage.


Située sur une place publique reliant plusieurs artères marchandes et donnant sur le vieux port, l'édifice est formé d'un encadrement en pierre taillée, coiffé d'un rebord de tuiles rondes de couleur verte et délimité, de part et d'autre, par deux colonnes en marbre surmontées de chapiteaux à feuilles lobées de style ottoman. Dans ce cadre est inscrit un rectangle en marbre, meublé par un arc en plein cintre outrepassé à claveaux noirs et blancs de type ablaq, répertorié en Tunisie depuis l'époque hafside. La base du rectangle est décorée d'un vase de fleur turquisant, gravé en marbre, d'où jaillissement deux rinceaux symétriques à fleurons stylisés et trilobés.

Je vous invite à visionner l'illustration vidéo:



L'intrados de cet arc, légèrement en saillie, est garni d'une inscription bilingue arabe et turque, composée de 13 lignes en écriture thoulouth, en relief. Elle comporte le poème suivant :


Dieu a choisi un seigneur dans notre temps / pour faire des bienfaits et délier les attaches des nécessiteux : / L'honneur du temps, le dey Youssef / qui voit, en dépensant les finances, son bénéfice de commerce. / Il a fait couler les eaux de tous côtés / en attendant comme récompense de s'abreuver au fleuve al-Kaoutari. / Le débit public est à lui, regardez sa beauté ! / Grâce à lui Bizerte est devenue agréable au contemplateur. / Bois, ô assoiffé, de cette source délicieuse / dont l'eau limpide est comme sucrée ! / Quelle belle fontaine dont la date se résume ainsi : / Nous a créé la fontaine le chef des soldats. (1041)

“Par les soins du maître Ali ibn Disim al-Andalousi, début de rabi II de l'an 1041 [1632 J.-C.].”

 


L'abreuvoir jadis en marbre a complètement disparu. Auparavant, il y avait, derrière la fontaine, une salle occupée par une noria qu'actionnait un chameau ou un mulet.

 

Le sabil a été édifié par Youssef Dey, dey de la régence de Tunis (1019-1046 H / 1610-1637 J.-C.). Il fut restauré au cours des années 1990 et quelques fenêtres donnant sur la façade furent obturées.

Mode de datation :


Le chronogramme du dernier vers du poème indique la date de la construction de la fontaine, 1041/1632.


Reférences :

 

Gafsi, A., Monuments andalous de Tunisie, Tunis, 1993, p. 38.

Oudi, R., “Les inscriptions des fontaines publiques de la ville de Bizerte”, Africa, n° 16, 1998, pp. 39-105.
Hannezo, G., Bizerte, Revue tunisienne, n° 49, 1905, p. 144
Partager cet article
Repost0

commentaires

H
Merci beaucoup Si Mahmoud. Au plaisir de lire votre prochain article inchallah. Amitiés.
Répondre
M
Mon cher Maxime je ne suis pas très douée en botanique bien que je me souvienne des plantes qui nous entouraient mais je vais essayer de te mettre en relation avec une professeur de biologie qui a enseigné à Mateur et qui doit certainement connaître quelques variétés des plantes que l'on trouvait vers l' Ichkeul et autour du lac de Bizerte. Je t'envoie son adresse mail sur ta BAL.<br /> Bonne continuation.<br /> Marie-Rose
Répondre
H
Cher Si Mahmoud, je viens d'ajouter un lien vers votre site dans le mien. Amicalement.<br /> http://metlinetun.multiply.com/journal/item/46
Répondre
<br /> Merci si HAFEDH, le lien de votre site est déja sur le mien. Bien à vous et merci pour votre passion.<br /> <br /> <br />
M
C'est de plus en plus enrichissant culturellement de venir se promener dans les rues de Bizerte et entre les lignes des nouveaux articles. Je suis toujours aussi admirative de la qualité des informations : un vrai travail d'historien. Votre mérite n'a d'égale que la passion que vous avez pour notre chère Bizerte. Continuez, cher Maxime, à nous donner du bonheur en faisant le lien entre notre passé et le présent. Avec mes félicitations pour tout ce travail accompli.
Répondre
<br /> Merci Marie-Rose, tes compliments me touchent vraiment. Cependant, je ne suis pas historien et le mérite revient à ceux qui ont fait de véritables recherches historiques et archéologiques. Pour ma<br /> part, je n'ai fait que reprendre ce que les chercheurs avaient déja publié. Marie-Rose, si tu me le permets, j'ai une question d'ordre botanique: As tu des éléments concernant le<br /> patrimoine botanique de Bizerte? ( arbres, plantes...). Il ya à Bizerte une multitude de variétés de plantations importées par les marins lors de leurs voyages ou missions à travaers le monde. Je<br /> pense qu'il serai interessant que je fasse connaitre à mes compatriotes Bizertins ces variétés. Bien à toi et merci.<br /> <br /> <br />
H
Cher Si Mahmoud, Félicitations pour votre excellent site dédié à notre bien-aimée Banzart, la plus belle ville de la Tunisie. Le dernier sujet m' beaucoup touché vu que je suis d'une famille d'origine ottomane.
Répondre
<br /> <br /> Tout le plaisir est pour moi, si Hafedh. Dans le prochain article " Bizerte au fil du temps suite" je vais abordé la période berbère, juste après sera la période Turc ( ottomane). Je<br /> pense que je vais m'inspirer de votre site et de vos connaissances. Bien à vous<br /> <br /> <br /> <br />