Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 00:03

PLINE L'ANCIEN

HISTOIRE NATURELLE

LIVRE CINQ

 

 

………. Au fleuve Tusca commence la région Zeugitane; elle est appelée proprement Afrique. Trois promontoires, le promontoire Blanc, le promontoire d'Apollon en face de la Sardaigne, le promontoire de Mercure en face de la Sicile, s'avançant dans la haute mer, forment deux golfes : le premier est celui d'Hippone, le plus voisin de la ville qu'on nomme Hippo Dirutus, par corruption du mot grec diarrhytos, qui signifie arrosé par des eaux abondantes. Dans le voisinage est Theudalis, ville libre, à une certaine distance du rivage; puis le promontoire d'Apollon (cap Farina), et, dans le second golfe (golfe de Tunis), Utique, jouissant du droit romain, et célèbre par la mort de Caton.

Pline L'Ancien:
Homme de lettres, historien et militaire romain (23-79), son Histoire naturelle en 37 livres est une des principales sources de connaissance de l'Antiquité.

 

 

 

 

Le fleuve Bagrada (Medjerda), la localité appelée Castra Cornelia (Porto Farina), Carthage, colonie élevée sur les ruines de la grande Carthage; la colonie Maxulla, les villes de Carpi et de Misua, la ville libre de Clupée, sur le promontoire de Mercure (cap Bon) ; la ville libre de Curubis, Néapolis. Puis vient une autre division de l'Afrique proprement dite: on appelle Libyphéniciens ceux qui habitent le Byzacium ; tel est le nom d'une contrée de 250.000 pas de tour, d'une fertilité admirable, puisque la semence y rend cent pour un (XVII, 3). Là sont les villes libres de Leptis (Lemta), d'Adrumetum, de Ruspina (XV, 21 ), de Thapsus; puis Thènes, Macomades, Tacape, Sabrata qui touche à la petite Syrte (baie de Cabes), jusqu'à laquelle la longueur de la Numidie et de l'Afrique, depuis l'Ampsaga, est de 580.000 pas; la largeur de ce qu'on connaît est de 200.000. Cette partie, que nous avons appelée proprement Afrique, se divise en deux provinces, l'ancienne et la nouvelle, séparée par un fossé qui fut tracé par suite d'une convention entre Scipion Emilien et les rois, et mené jusqu'à Thènes, ville éloignée de Carthage de 216.000 pas.
.....


Selon de découpage classique du littoral de l’Africa proposé par Pline l’Ancien et par Pomponius Mela (voir plus haut), en une succession de golfes scandée par des promontoires remarquables, le Sinus Hipponensis (ou golfe d’Hippo Diarrhytus) s’étendait à tout le développement côtier entre le promuntorium Candidum(le cap Blanc, Rass el abiodh) et le promuntorium  Apollinis identifiable lui-même avec le Rass Sidi Ali El Mekki. Cependant, ce dernier ferme au nord ouest le golfe de Carthage plus qu’il ne ferme au sud est le golfe de Bizerte. Aussi, est-il préférable de donner de ce dernier une définition plus restrictive, en le limitant à l’espace compris entre les deux caps qui en marquent réellement les approches en mer à l’est et à l’ouest, en dessinant une anse largement ouverte sur un front de cote de 25 km.  Le premier de ces caps est le Rass Zebib escorté au large de l’île Cani (dzirat el klèb), le second est bien le cap Blanc, Rass el Abiodh, lui-même très caractéristique par son profil en forme de dauphin ainsi que par la teinte éclatante de ses calcaires éocènes et contraste avec la tonalité plus sombre de la côte nord plus à l’ouest.

Partager cet article
Repost0

commentaires