Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 20:59

BATTUE PAR LES FLOTS MAIS NE SOMBRE PAS.

 

Cette devise peut résumer toute l'histoire de Bizerte.
De tous temps, les peuples moins favorisés durent subir la loi des plus forts. Bizerte était sans doute de ceux là.
Les berbères qui peuplaient la région vivaient en harmonie avec la nature, sans pensées hégémoniques.



     
Les Phéniciens

►       1100 Av J.C Fondation de Bizerte par les Phéniciens de Sidonie (et non de Tyr),

►       Viennent par la suite, les carthaginois, les Romains, les vandales, les Byzantins, .

►     Les Arabes :
►        647-48 premier raid en Ifriqiya (Tunisie),
►        698 Hassan Ibn Nôoman prend Bizerte,

►      Les Espagnoles:

►           1535 Prise de Bizerte par les troupes de Charles Quint,

►      Les frères Barberousse et Les Ottomans:

►           1543 Les frères Barberousse prennent Tunis et Bizerte

          - Annexion à lempire Ottoman (à la sublime Porte de Soliman le Magnifique)

►      La course (la piraterie) : source principale de l'économie de la ville et du pays.

►         1492 expulsion des Morisques dEspagne

           - Les Andalous sinstallent à Bizerte et créent leur quartier (houmet el andlous)

►          1609 Deuxième vague d immigration des andalous.

►          1681 Bombardement de la ville par la France, Duquesne, et en 1770 par De Broves

►          1784 Bombardement de la ville par les Vénitiens

►          1818 Abolition de la course

►       La France:

►          1878 La France obtient laccord doccuper la Tunisie (accords de Berlin)

►            12 mais 1881 proclamation du protectorat

►       La République Tunisienne

►          20 mars 1956 indépendance de la Tunisie (mais pas de Bizerte)

►          15 Octobre 1963 évacuation totale de la ville de Bizerte.

Nota : Vous trouverez l'histoire de Bizerte sur les sites spécialisés. Cependant, je vais essayer de m'attarder sur des périodes ou des détails de l'histoire que je trouve pertinents. 

Dans l'attente de vous préparer la suite, je vous invite à visionner un documentaire sur la ville de Bizerte en plusieurs chapitres.

Chapitre I 



En l'an 800 av JC dans le bassin méditerranéen, régnait une puissance, hégémonique, en quête d'aventures. Cette puissance, les Phéniciens, dont la vocation était plus maritime que terrestre, naviguaient de proche en proche et fondaient des comptoirs commerciaux et colonisaient toutes les régions stratégiques. C'est ainsi qu'ils découvrirent Bizerte, région exceptionnelle pour une flotte maritime. Point septentrional de l'Afrique, belle rade en croissant, avec deux lacs intérieurs, l'un d'eau douce et l'autre salé. Plaines fertiles et montagneuses avec un climat doux et favorable à l'agriculture. En bref, la colonie s'installa à demeure, sur l'emplacement de l'actuel Dhâr el Koudia, au grand dam des berbères. Pendant 400 ans les phéniciens vont bâtir Bizerte. Ils l'ont Baptisé Hippo Acra ou Hippone Ackret, (voir article le Nom de Bizerte). Ils y construisent tout ce qui s'avère nécessaire au développement du port de commerce et militaire. Les soubassements du vieux port actuel sont d'origine punique (améliorés par la suite). Les phéniciens élargirent le canal naturel qui faisait communiquer le lac avec la mer, et en creusèrent un second prenant naissance dans le lac et se réunissant à l'ancien. Ces deux canaux enserraient ainsi entre eux un îlot (R'Baâ) recouvert de nombreuses maisons et infrastructures commerciales; puis ils se jetaient dans la mer par un même lit.

  Chapitre II



Avant d'aller plus loin dans l'histoire de Bizerte, je souhaiterai vous amener du coté du vieux port, et plus precisemment au fort de la KSIBA (petite Citadelle), Sidi El Héni, pour vous montrer une curiosité ( du moins pour moi) qui a un interêt historique et archéologique .

Lire l'article : La Borne Milliaire de Bizerte.

Chapitre III

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
<br /> je dispose d'une photo ( copie non originale) de la presqu'ile "Rbaa" avec le pont au fond. d'apres ce que j'ai lu ,une variete de daurades traverse vers le mois d'octobre le vieux port pour aller<br /> frayer au lac "Ichkeul" , les bizertins profitent du reflux pour attraper le maximum de poissons en les mordant a la tete pour leur casser l'echine et les ramasser ensuite a l'aise lorsque la marée<br /> devient haute. l'abondance de la peche realisée incite les bizertins a mettre les daurades en salaison sous forme de "charmoula" c'est a dire saumure, qui est specifique aux bizertins car elle est<br /> blonde a base de miel, d'ognion ,huile d'olive,raisin sec, safran,et destinée a etre conservée dans des petites "jarres" bouchées avec du "gypse" . la "charmoula" de bizerte se mange pendant les<br /> "lyali" lorsque le poissons se fait rare , c'est presque un "quadid" de poissons noble.<br /> <br /> <br />
Répondre
<br /> <br /> merci pour votre message et les précisions relatives à la pêche miraculeuse à Bizerte,<br /> <br /> <br /> en effet, d'ou l'expression de Banzarti gaddèm ras el houta.<br /> <br /> <br /> bien à vous<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> Bonjour Professeur Abidi, mes félicitation pour votre travail de communication remarquable sur cette si belle Ville. une question me venait à l'esrit, pourquoi n'y a til pas de singes en liberté?<br /> puisquil existe bien une colonie sur le rocher de Gibraltar, or le climat est plus propice à Bizerte...<br /> <br /> <br />
Répondre
<br /> <br /> Bonjour Jack, merci pour vos encouragements. Quant à votre question, je ne saurai vous dire pourquoi les singes ne vivent pas en liberté dans la région de Bizerte comme à Gibraltar. Je ne<br /> manquerai pas de mener des recherches et vous donnerai une réponse à votre question.<br /> <br /> <br /> Bien cordialement et à Bientôt<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Merci de nous faire partager vos savoirs sur la ville de Bizerte<br /> c'est vraiment intéressant<br /> merci encore<br /> <br /> <br />
Répondre
<br /> <br /> Chère Sonia, merci pour vos encouragements.<br /> <br /> Bien à vous<br /> <br /> <br /> <br />
K
<br /> vraiment c'est touchant ce que vous venez de realiser pour moi Bizerte c'est la ville europeenne de la Tunisie j'ai passé 32ans de mon existence à Bizerte de 1960-1992 maintenant je reside à Kalaat<br /> el Andalous pas tres loin de Bizerte.<br /> merci bien Mr Mahmoud de raconter le bon vieux temps<br /> <br /> <br />
Répondre
<br /> Soyez les bienvenues, merci pour vos commentaires et pour vos encouragements. Nous aimons Bizerte et aimons sauvegarder son identité et son originalité. A bientôt pour la suite.<br /> <br /> <br />
M
<br /> Tres beau blog M.ABIDI Bravo Banzarte mèrite cet honneur!moi qui a pu vivre dieu merci au bon vieux temps de Bizerte ou on se connaissait tous quand on fesait le tour de la ville.toute .ma culture<br /> c'est Banzarte l'institution ST MARIE LES JEUX avec nos amis francais italiens russes de toutes confessions!Vive BANZARTE et encore merci M.abidi c'est un regal votre BLOG<br /> <br /> <br />
Répondre
<br /> <br /> Merci à vous, Votre commentaire sent la joie de vivre. Effectivement, la vie en communauté à Bizerte était saine, courtoise et respectueuse.Il y avait une harmonie dans les rapports<br /> entre les differents groupes ethniques malgré la réduction aux taches serviles de la comunité autochtone. La misère n'existe pas tant que les familles et les Hommes étaient soudées<br /> et s'entreaidées mutuellement. Ce fut une époque merveilleuse. d'ou Yahasra. Bien à vous<br /> <br /> <br /> <br />