Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2008 6 17 /05 /mai /2008 10:34
Êtes- vous en train d'attendre impatiemment la suite du programme? la connaissance de l'origine du nom de la ville, Bizerte ?

Je vous livre, sans plus tarder, un condensé, une synthèse, des études menées par les linguistes et les historiens qui se sont penchés sur l'histoire de la l'Afrique du nord, de la Tunisie et  celle de Bizerte.

Regardez la démonstration vidéo qui suit, vous allez être certainement étonné.


De Hippo Diarrhytus à Bizerte

Quelques explications étymologiques et  racines du nom antique Hippo Diarrhytus.

On voit cette ville appelée par des noms très différents dans les anciens auteurs. Sylax, qui le premier en fait mention, la nomme Hippone Polis (Ippon polis) ou Hippone acra (Ippon acra), dans les auteurs postérieurs, elle est en outre appelée Hippagreta et les habitants Hippacritae. Les trois derniers noms dérivent sans doute du punique Ippo acheret, l'autre Hippo, nom qu'on a donné à cette ville pour la distinguer de Hippo régius en Numidie actuellement Annaba en Algérie, pas loin de Bizerte. Les Grecs donnaient  à Hippo le surnom de Diarrhytos, c'est à dire traversé par l'eau, à cause de sa position et les deux canaux qui traversaient la ville.


Le nom de  Hippo est certainement Phénicien et non Grec (hippo = cheval) : on le trouve à l'état simple ou composé dans toute l'Afrique du nord jusqu'en Espagne. Bochert y a vu Ubba (sinus = Golf) et Movers voit un lieu ceint de murailles ou forteresse.


En phénicien, UBBON signifie golfe. Bizerte étant situé au fond d'un golfe, et d'Ubbon on a fait Hippone....Hippo...

Donc, la présence des Hippocampes sur le blason de Bizerte n'a rien à voir avec son nom antique et qui par contre, mérite une recherche un peu plus approfondie. Si vous avez des sources à ce sujet, laissez moi un commentaire.
  

De Madame Hayet Bouzide, qui a eu la gentiellesse d'enrechire l'article sur les origines du nom de Bizerte.

Bonjour, Je me permets de vous contacter pour la version de l'origine du nom de notre chère ville de Bizerte que vous avez publié, je vous envoie celle-ci : Des origines à la fin du XIXe siècle (El Briga)
1-Le site actuellement occupé par la ville de Bizerte (Benzert) fut à l’époque romaine celui d’Hippo Diarrythus. Cette ville, fondée peut être avant Carthage, semble avoir été citée pour la première fois par Hécatée de Milet (VIe-Ve siècle). De siècle en siècle, le Périple dit de Scylax, entre 360 et 330 av. J.-C, Polybe, puis Diodore de Sicile mentionnent la ville sous le nom d’Hippou Akra à l’occasion d’événements historiques importants : expédition d’Agathocle, guerre des Mercenaires. Le toponyme employé par ces auteurs grecs peut tout aussi bien s’appliquer à l’autre Hippo, l’Annaba* actuel (Bône) qui fut Hippo Regius sous la domination romaine. Mais le contexte, aussi bien au moment de l’expédition d’Agathocle (310 av. J.-C.) que pendant la grande révolte libyenne qui accompagna la guerre des Mercenaires ne laisse guère de doute, Hippou Akra est manifestement proche d’Utique et ne peut être que Bizerte.

2-Il ne reste aucune trace d’Hippo Diarrythus qui doit ce qualificatif grec au chenal naturel qui traversait la ville, mettant le Lacus hipponensis en communication avec la mer. Dans l’Itinéraire d’Antonin l’adjectif est transformé en Zarito (ablatif), ce qui, selon J. Desanges, explique le passage à la forme actuelle : Bansert. Ce même auteur émet l’hypothèse très recevable que Hippo Diarrythus doit son nom aux soldats grecs d’Agathocle qui s’emparèrent de la ville en 310-309. Hippo Diarrythus fut élevé au rang de colonie soit par César soit par Octave, peut-être avant qu’il ne devienne Auguste puisque le surnom d’Augusta n’est pas porté par cette colonie julienne. On connaît des évêques à Hippo Diarrythus dès le milieu du IIIe siècle et il est encore mentionné un évêque de cette ville au concile africain de 646, à la veille de la conquête arabe...
  Bien cordialement,
 

Hayet BOUZID

Partager cet article
Repost0

commentaires

Hayet Bouzid 17/04/2013 19:32

Bonjour Monsieur ABIDI,
C'est avec honneur que je perçois votre message.
Vous ne savez à quel point ma ville m'ai chère.
J'aurais sans doute une autre opportunité pour mieux vous en parler.
Si je me suis consacrée à des recherches, c'est dans le but de retrouver les traces de ma famille, qui d'après mon père, mon oncle, serait sur Bizerte (en référence à l'âge de mon arrière
grand-père, décéde à 100 ans vers les années 40) ce qui nous ramène à une présence vers 1840, voire plus, et rechercher aussi, pourquoi on nous a octroyé le nom de BOUZID alors que le véritable nom
est BEN JEMAA (chouira Bouzid). C'est une autre histoire !
Je vous remercie pour votre réponse, et vous souhaite une excellente soirée.
Si j'ai d'autres informations à vous communiquer, je n'hésiterai pas .
Cordialement
Hayet

M ABIDI 11/10/2013 16:34



Merci pour votre écrit. Je suis dans l'attente de vos informations et recits.


Recevez, Madame, mes cordiales salutations



Hayet Bouzid 16/04/2013 00:02

Bonjour, Je me permets de vous contacter pour la version de l'origine du nom de notre chère ville de Bizerte que vous avez publié, je vous envoie celle-ci : Des origines à la fin du XIXe siècle (El
Briga)
1Le site actuellement occupé par la ville de Bizerte (Benzert) fut à l’époque romaine celui d’Hippo Diarrythus. Cette ville, fondée peut être avant Carthage, semble avoir été citée pour la première
fois par Hécatée de Milet (VIe-Ve siècle). De siècle en siècle, le Périple dit de Scylax, entre 360 et 330 av. J.-C, Polybe, puis Diodore de Sicile mentionnent la ville sous le nom d’Hippou Akra à
l’occasion d’événements historiques importants : expédition d’Agathocle, guerre des Mercenaires. Le toponyme employé par ces auteurs grecs peut tout aussi bien s’appliquer à l’autre Hippo,
l’Annaba* actuel (Bône) qui fut Hippo Regius sous la domination romaine. Mais le contexte, aussi bien au moment de l’expédition d’Agathocle (310 av. J.-C.) que pendant la grande révolte libyenne
qui accompagna la guerre des Mercenaires ne laisse guère de doute, Hippou Akra est manifestement proche d’Utique et ne peut être que Bizerte.

2Il ne reste aucune trace d’Hippo Diarrythus qui doit ce qualificatif grec au chenal naturel qui traversait la ville, mettant le Lacus hipponensis en communication avec la mer. Dans l’Itinéraire
d’Antonin l’adjectif est transformé en Zarito (ablatif), ce qui, selon J. Desanges, explique le passage à la forme actuelle : Bansert. Ce même auteur émet l’hypothèse très recevable que Hippo
Diarrythus doit son nom aux soldats grecs d’Agathocle qui s’emparèrent de la ville en 310-309. Hippo Diarrythus fut élevé au rang de colonie soit par César soit par Octave, peut-être avant qu’il ne
devienne Auguste puisque le surnom d’Augusta n’est pas porté par cette colonie julienne. On connaît des évêques à Hippo Diarrythus dès le milieu du IIIe siècle et il est encore mentionné un évêque
de cette ville au concile africain de 646, à la veille de la conquête arabe...
bien cordialement
Hayet BOUZID

M ABIDI 16/04/2013 07:14



Bonjour,


 


Mes Sincères remerciements pour ce complement d'information relatif à l'article Le nom de Bizerte et son origine. Je vais, si vous le permettez publier votre commentaire sur la page de l'raticle.


 


Bien à vous et merci pour l'intèrêt que vous portez à l'Histoire de Bizerte.


 


Mahmoud ABIDI



meliani faouzia 20/05/2008 14:05

Merci ya mahmoud pour le travail fait - tu honores les bizertins - merci encore une fois -

M ABIDI 21/05/2008 20:30


Bonjour,  et merci pour tes commentaires. C'est encouragent. J'espère que ce blog trouve un écho favorable auprés des jeunes Bizertins. commprendre la passé peut mieux préparer le présent et
le furure